L’oiseau-tonnerre – Les créatures de l’Ouest 2 d’Emilie Milon, éditions Laska

OiseauTonnerre_petitCe livre m’a été proposé à la lecture dans le cadre d’un partenariat avec le forum « Have a break, have a book ».

4ème de couverture :

Connor s’est vu proposer une nouvelle mission : débarrasser la ville de Bisbee, en Arizona, d’un mystérieux oiseau qui empêche l’exploitation de la mine de cuivre. Pour l’accompagner, il ne voit pas de meilleure personne que June, qui connaît beaucoup mieux que lui les créatures mythiques et surnaturelles. La question, c’est si elle acceptera de l’entendre après la façon dont il l’a abandonnée la dernière fois…

En voyant Connor reparaître à la ferme, June ne sait sur quel pied danser. Il y a deux ans, elle aurait été ravie et flattée de son retour. À présent, elle s’est fait une raison : elle ne peut pas compter sur lui. Cependant, la vie d’aventures et de liberté qu’il lui offre est si tentante ! Pourra-t-elle y résister ?

Mon avis de lecteur :etoiles3

Dès le départ, l’auteure nous plonge dans la confrontation entre les deux protagonistes : Connor, l’aventurier, l’intrépide, l’homme sans morale qui n’hésite pas à se servir des autres lorsqu’il a besoin d’eux pour les abandonner dès que son but est atteint ; et June, la jeune fille rêvant d’une vie plus palpitante que celle de sa vie de fermière, blessée par l’attitude de Connor qui l’a abandonnée suite à leur dernière coopération.

Alors que June semble vouloir résister à Connor qui vient une nouvelle fois solliciter son aide, on sent tout de suite qu’elle éprouve encore de l’attirance pour lui, et que cette résistance n’est qu’une manière de lui montrer qu’il l’a blessée. Malgré l’aventure paranormale que lui propose Connor, June, soutenue par sa famille refuse d’aider Connor. L’auteure a su introduire habilement un événement qui va permettre à June de s’affranchir de sa conscience morale par rapport à ses parents, et d’entreprendre ce voyage aux côtés de Connor.

La romance qui s’installe entre les deux personnages se fait sous le signe du conflit : June ne veut pas céder à Connor et ce dernier continue de suivre ses valeurs de macho et misogyne. Plus il est détestable pour le lecteur, plus June craque pour lui. Leur chevauchée jusqu’à leur destination finale va leur permettre de se rapprocher, chacun baissant progressivement ses défenses, jusqu’au moment où l’amour charnel va prendre le dessus. Cette romance progressive est très bien amenée par l’auteure : les sentiments des deux personnages sont très bien décrits et on s’attache rapidement à eux. Même le caractère de Connor, détestable en apparence, devient touchant au fil des pages, car l’auteure arrive à nous faire percevoir que sous cette carapace d’indifférences se cache un homme profondément marqué par sa précédente liaison avec June. La dimension fantastique de l’histoire renforce la romance : les événements vécus à cause de l’oiseau-tonnerre vont permettre de rapprocher davantage June et Connor.

Le style de l’auteure est simple et léger, les descriptions des émotions des personnages les rendent vivants et renforcent la progression de la romance. Je n’avais pas lu le tome précédent avant de lire celui-ci, mais les nombreuses allusions qui y sont faites dans cet épisode m’en ont donner envie, tant cela lie les aventures de Connor et June entre elles. J’attends également le tome 3 qui paraîtra d’ici peu.

En résumé, j’ai passé un bon moment de lecture et je vous le conseille si vous aimez les ambiances western, le fantastique et la romance.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Mes lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’oiseau-tonnerre – Les créatures de l’Ouest 2 d’Emilie Milon, éditions Laska

  1. Emilie Milon dit :

    Fiou, je n’ai pas de mot tellement ta critique me fait chaud au cœur Sébastien ! Merci énormément pour ce retour ! Ca n’a pas de prix de voir que le lecteur a saisi les émotions que l’on a voulu transmettre *___* Je suis ravie que ta lecture t’ait plu et j’espère que le 3ème tome te plaira tout autant (et le premier aussi !) Encore merci !

    • Pas de soucis, en tant qu’auteur je sais combien l’avis du lecteur est important, même si on craint toujours de ne pas avoir réussi à faire passer émotions et sentiments. Après tout, un texte est personnel et dépend de notre état d’esprit (pour ne pas dire état d’âme) lorsqu’on l’écrit.
      A bientôt ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s