Tout ira bien, Salomé… de Renaud Blondel, éditions Calepin

tout_ira_bien_salomeCe livre m’a été proposé dans le cadre d’un partenariat avec le forum Have a break, Have a book, et je les en remercie.

4ème de couverture :

Matthias n’a plus le temps…
Du haut de ses cinq ans, sa fille Salomé lutte contre une pathologie génétique grave.
Une transplantation pourrait la sauver, mais le greffon n’arrive pas. Désormais, le pronostic vital est engagé à très court terme.

Le hasard d’une rencontre ouvre alors de nouveaux horizons et redonne espoir à ce père attentif. Pour Salomé renaît peut-être enfin un avenir… mais en terre inconnue et au prix d’un impensable dilemme.

Mon avis :

etoilesJe viens à peine de tourner la dernière page de « Tout ira bien, Salomé…« , de Renaud Blondel, paru aux éditions Calepin, que je me dois de vous faire part de mon avis.

Ce récit est bouleversant, attendrissant, prend aux tripes littéralement. Dès le départ, l’auteur nous plonge dans la vie de Matthias, ce père de famille exemplaire, qui a perdu sa femme, et qui se bat au quotidien contre la maladie qui menace d’emporter sa fille de 5 ans, Salomé.

Le profil psychologique des personnages est finement travaillé par l’auteur, bien au-delà de tout ce que j’ai pu lire, au point que le lecteur s’identifie aux questionnements qui agitent Matthias, aux situations qu’il vit, à ses réactions face à sa fille. Rarement un personnage de roman m’a paru autant humain. Et que dire de cette petite Salomé ? Les propos qu’elle tient sont ceux que tiendrait une petite fille de 5 ans, ni plus, ni moins, si ce n’est l’impressionnante maturité dont elle fait preuve, due à sa maladie. N’en doutez pas : l’auteur nous présente des personnages exceptionnels.

Cette impression est renforcée par le style du récit. Au présent de l’indicatif, à la première personne, ce choix permet au lecteur d’être en osmose avec Matthias et la terrible aventure dans laquelle il se trouve impliqué.

Déjà, au fil des premières pages, alors que les scènes décrites sont celles d’un père bienveillant aux petits soins avec sa fille, une terrible angoisse me nouait l’estomac, me poussant à poursuivre ma lecture : il allait arriver quelque chose de tragique à ce père et sa fille. Et là où l’auteur est habile, c’est que rien ne le laisse paraître dans le texte, c’est simplement un pressentiment qui se dessine et se mue dans l’esprit du lecteur au travers de la connaissance du parcours atypique de Matthias qui fait tout pour que sa fille s’en sorte et vive le plus longtemps possible, mais où l’on sent très rapidement que cette stabilité est précaire et ne durera pas.

Et quelques pages plus loin, le rebondissement tombe. Il est inattendu, tellement inconcevable, et pourtant tellement vrai, dans le contexte réel de nos jours. Il sonne comme le glas, il bouleverse, déchirant le lecteur qui voit le sort s’acharner sur Matthias et sa fille, déjà tellement malmenés par la vie. Je ne détaillerai pas ce rebondissement, tant il faut le lire et le découvrir par soi-même pour en apprécier l’instant. L’auteur manipule formidablement les sentiments du lecteur en le faisant passer de l’espoir au désespoir et vice versa. Tout cela pousse la frénésie de la lecture au maximum, tant l’histoire est à la fois improbable (comment peut-on imaginer que tout bascule du jour au lendemain avec un tel scénario ?) et cruelle de vérité (le lecteur ne peut s’empêcher de se questionner en se demandant s’il n’aurait pas fait les mêmes choix que Matthias dans la même situation…).

Ainsi, ce récit, me laissera une trace indélébile et je recommanderai à tous mes proches. Il apporte une réflexion personnelle sur ce qu’on serait capable de faire ou de ne pas faire pour sauver la personne à laquelle on tient le plus. Ce roman fait réfléchir, non pas seulement sur les choix du personnage, mais sur nos propres choix, ceux auxquels nous sommes confrontés dans nos vies de tous les jours. Oui, ce roman fait réfléchir… et grandir. A lire !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Mes lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s