A.B.I.E, de Tasha Lann, aux éditions Calepin

LiUQ5jqv1NeOtoX2GGY8rVjwPj8@451x714Ce livre m’a été proposé à chroniquer par les Éditions Calepin, et je les en remercie.

4ème de couverture :

A.B.I.E : Quelle vérité se cache derrière ces quatre lettres ?
Sam n’a que dix-sept ans lorsqu’elle est enlevée par le Labo. Tout semble lui échapper : son passé, son destin, ses sentiments et même sa force. Mais c’est sans compter sur la rage de cette jeune fille qui a encore tout à vivre et tout à espérer.

Devenue l’ABIE la plus convoitée du Labo, Sam se bat sans relâche pour sa liberté, puisant son courage dans les yeux mystérieux de Conan, enfermé de l’autre côté du couloir.

Une chose est certaine : rien ne sera plus jamais comme avant…

Mon avis :etoilesSi vous aimez les romans qui vous plongent directement dans l’action, vous devez absolument lire A.B.I.E ! Tasha Lann, l’auteure, pose le décor du roman en quelques pages : on fait connaissance avec Sam Connor, jeune lycéenne, belonephobique, à la vie tout à fait banale. Son caractère bien trempé de garçon manqué, ses relations avec ses amis, en font immédiatement un personnage attachant.

Mais là où Tasha Lann réussit un incroyable tour de force, c’est en bouleversant le rythme du roman en quelques lignes à peine, pour nous plonger directement dans l’action. Et l’incroyable machination se met en place. Sam est enlevée devant ses amis par des agents du CRSI et… sa vie bascule. On la retrouve dans un univers mi-hospitalier, mi-centre gouvernemental secret, dépourvue de sentiments et d’émotions. Le récit, totalement au présent, nous plonge dans la psychologie de Sam, qui s’éveille peu à peu dans ce monde aseptisé où elle vient de se réveiller. Elle est sous la garde d’un référent, le Dr Mora, qui va nouer avec elle un pacte : elle va pouvoir récupérer ses souvenirs à condition de participer au projet A.B.I.E.

Grâce à un style d’écriture très fluide et à la psychologie très travaillée des personnages, tout va crescendo dans ce roman : le rythme, les rebondissements, les contacts entre les personnages. La romance entre Sam et son alter ego Conan n’occulte en rien la trame de l’histoire. La fin est bouleversante et se serait gâcher le plaisir de cette lecture que de vous la narrer, mais ne vous y trompez pas : elle ne vous laissera pas indifférent tant elle est… surprenante !

Un roman réussi, un très bon moment de lecture, à l’image des textes de qualité édités aux Éditions Calepin, que je recommande vivement !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Mes lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s