Nouvelle critique pour le tome 1 du testament de Galilée

Galilée 1 copie

Retrouvez cette critique sur « Le Galion des étoiles » : http://www.legaliondesetoiles.com/Le-Testament-de-Galilee-1-L-Oeil_a2327.html

etoilesLe jeune Jules Galio sert d’assistant au professeur Lombard, grand chercheur sur le génome humain. Ce dernier, qui vient de faire une importante découverte sur les mutations provoquées par un bombardement de particules cosmiques, l’annonce à la communauté scientifique lors d’une conférence à laquelle assistent également des militaires américains et des responsables de la NASA. A l’issue de son brillant exposé, ceux-ci lui proposent de constituer une nouvelle équipe pour poursuivre ses recherches aux Etats-Unis dans un laboratoire disposant de moyens plus conséquents. Peu après, Aurelia Pading, une jeune femme faisant partie des humains repérés comme ayant subi une de ces mutations génétiques, est retrouvée assassinée dans un parc public. Une carte de visite représentant un serpent se mordant la queue a été déposée à côté de son corps. Comme c’est déjà le troisième décès suspect parmi les trente deux cas étudiés par le Professeur Lombard, celui-ci décide de mettre à l’abri les autres « patients ». Y parviendra-t-il ? Et qui sont ces gens qui s’attaquent aux mutants ?

« Le testament de Galilée » relève du genre dans lequel des auteurs comme Dan Brown ou Steve Berry se sont magistralement illustrés, celui du thriller fantastique avec arrière-plan historique. Avec Tissandier point de Templiers ni de lignée cachée du Christ ni de code secret de Léonard de Vinci, mais un oeil astronomique et un sarcophage à secrets fabriqué par Galilée. Si on y ajoute une secte maléfique (« Les Originels »), des péripéties, combats, tortures, cadavres et pas mal de suspens, on dispose de tous les ingrédients de la recette d’un bon livre de divertissement.

Le rythme narratif est rapide et soutenu. Beaucoup de dialogues (presque trop), peu de descriptions (si on excepte les explications scientifiques intéressantes et de qualité, lesquelles servent de caution à un développement qui l’est peu), des personnages esquissés à grands traits et des situations parfois à la limite du vraisemblable.

En dépit de quelques répétitions et quelques petites imprécisions lexicales (« teaser » en lieu et place de « taser » par exemple), dans l’ensemble, la forme est correcte et agréable. La preuve : il est difficile de lâcher le livre tant l’action est bien menée et tant les « pouvoirs » de ces étranges mutants intriguent. On découvre ainsi un homme aux os d’acier, un autre capable de courir le cent mètres plus vite que le champion du monde, une femme qui peut changer à volonté la température de son corps et une autre capable de contorsions extraordinaires… (cf. « X-Men » ?)

Et surtout, à la fin de la lecture de ce premier tome, on reste sur sa faim, frustré car, parvenu un peu essoufflé à la toute dernière page, on nous annonce que, pour connaître la suite et peut-être pas la fin de cette histoire haletante, il faudra lire le second tome sous-titré « Le Parchemin ». Damned ! « Le testament de Galilée » serait-il parti pour devenir une nouvelle série terriblement « addictive » ?

Publicités
Cet article a été publié dans Le testament de Galilée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s