Troisième critique pour Le testament de Galilée – Tome 1 – L’œil par Malka

Galilée 1 copie

« On se retrouve vite piégé par le livre, car l’aventure arrive et elle s’écrit avec un grand «a» ! »

Retrouvez la critique de Malka sur le forum « Au cœur de l’imaginarium » :

Critique de Malka

On entre sans mal dans le récit mené à la première personne. Nous faisons la connaissance de Jules Galio, assistant du professeur Lombard, chercheur au CNRS.
De premier abord deux choses peuvent déstabiliser:
– ne pas se trouver du point de vue de l’un des mutants (le résumé alléchant donne envie de se lancer aussitôt dans l’aventure avec l’un de ces êtres modifiés génétiquement), et on ne s’attend pas à assister d’entrée de jeu aux discours et explications scientifiques de chercheurs.
– ce même discours scientifique peut également gêner le lecteur, car trop développé et simplifié, il semble peut naturel. En effet, la discussion entre les scientifiques reste artificielle, tant elle cherche à se placer à la portée du lecteur.

Malgré ces petites gênes au démarrage, Sébastien Tissandier réussit à emporter le lecteur par sa plume maîtrisée et agréable et on se retrouve vite piégé par le livre, car l’aventure arrive et elle s’écrit avec un grand « a ». Si l’installation de Jules dans ses quartiers et dans l’intrigue prend son temps, des chapitres transitoires avec changement de narrateur nous permet de découvrir et d’accompagner les mutants, victimes d’un mystérieux groupe d’illuminés aux intentions obscures, cherchant à les supprimer un par un.

La toile de l’intrigue se met vite en place et on s’aperçoit que Sébastien Tissandier en tient les fils de manière sûre et efficace : si elle reste simple, elle est cohérente et maîtrisée, agréable à suivre, d’autant qu’elle apporte son lot de surprises, car les rebondissements ne manquent pas.
Grâce à son style vif et assuré et une mise en place nerveuse du récit, notamment grâce à des chapitres courts, des descriptions bien dosées qui s’insèrent avec naturel et des dialogues vivants, le lecteur se régale et ne lâche plus sa liseuse jusqu’à la fin de ce premier tome.

On retrouve cette simplicité de l’intrigue dans le schéma « gentils » et « méchants ». Mais, si le lecteur se laisse gentiment embarquer, il est vite mis à mal : entre les suspicions et trahisons, mais aussi la cruauté des dits méchants (même s’ils répondent à des clichés assez courants) qui gagnent leur crédibilité par leurs actes ignobles.
Du côté des « gentils », Sébastien Tissandier réussit parfaitement à rendre ses personnages attachants. Il parvient à retranscrire et à faire partager leurs sentiments, sans jamais tomber dans le larmoyant, mais avec sincérité, pudeur et intensité. Le lecteur n’a aucun mal à s’identifier à eux, à comprendre et ressentir leurs émotions: amitié, amour, confiance, et loyauté.
Les touches d’humour et de moments de tendresse (amicale et familiale) ponctuent également le récit et allègent la tension… mais n’est-ce pas pour mieux tenir encore le lecteur et le plonger dans la peur et finalement dans l’horreur ? On tremble pour les personnages que l’on a appris à aimer et Sébastien Tissandier ne les épargne pas.

En conclusion : même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, une fois qu’il m’a happée, je ne l’ai plus lâché. Je suis restée bluffée par la maîtrise de l’auteur. Sébastien Tissandier tient sans mal son lecteur, grâce à une intrigue simple, mais efficace, des personnages charismatiques et un style fluide et agréable. J’ai passé un excellent moment à la lecture de ce premier tome du testament de Galilée et je lirai la suite avec plaisir.

Publicités
Cet article a été publié dans Le testament de Galilée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s