Alter Homo, de Romain Mageau, éditons Voy’El

221194840

Résumé de l’éditeur :

Quand les ossements de ce qui pourrait être un homme préhistorique, disparu de la surface de la Terre depuis plus de quarante mille ans, sont mis au jour en un lieu où cette espèce n’est pas censée avoir vécu, la communauté scientifique s’interroge. Le Professeur Charles Simon, éminent spécialiste de la question, et sa jeune assistante, Emma Morton, sont dépêchés sur place avec pour mission d’étudier ces vestiges et en déterminer la nature exacte. Les deux chercheurs ignorent alors que ce qu’ils vont découvrir dépasse de loin leurs plus folles espérances. Ce ne sont pas les restes d’un spécimen unique qu’ils vont mettre au jour, mais les traces d’une civilisation entière et jusque-là insoupçonnée. Cette découverte pourrait bien remettre en cause tout ce que l’humanité pensait savoir de ses origines et éclairer d’un jour nouveau son avenir.

Mon avis :

etoiles4

Suite à la lecture de ce roman, et pour la première fois dans une de mes critiques littéraires, je vais donner un double avis : celui de lecteur bien entendu, mais aussi celui d’expert en géologie que je suis puisque ce roman traite de paléontologie. Merci de bien lire la critique jusqu’au bout car vous serez surpris…

En tant que géologue, j’ai été fasciné par l’exactitude du vocabulaire scientifique employé, mais aussi par la puissance des descriptions des scènes de fouilles : au fil de pages, on se croirait sur un vrai chantier de fouilles, ce qui donne à ce roman une réelle substance scientifique, bien loin d’autres où les auteurs décrivent parfois des éléments scientifiques qu’ils ne maîtrisent pas, ce qui est frustrant pour l’expert que je suis.

En tant que lecteur pourtant, très vite, des incohérences sont apparues dans l’histoire, incohérences qui ont malmené mon côté scientifique. Telles de petites gouttes d’eau dans un océan de savoir, l’auteur distille des faits qui perdent le lecteur. À ce moment de la lecture, je me suis dit « Noooon !! Ce roman était bien parti, pourquoi l’auteur parle-t-il de faits scientifiques incohérents ? » Imaginez qu’on découvre aujourd’hui des ossements d’humains vieux de plusieurs dizaines de milliers d’années, par exemple ceux d’un Homo Erectus. Jusque là pas de soucis, mais tout se gatte lorsque l’auteur fait de ces ancêtres des individus capables de maîtriser un grand degré de technologie (comme la fonderie, l’art de guerre, de la construction navale…) : vous en conviendrez, cela est impossible.

Mais c’est là que j’ai pris une grande claque : ce que j’ai pris pour des incohérences n’étaient qu’un manière fort habile de l’auteur pour perdre volontairement son lecteur qui, conforté par ses certitudes scientifiques pense que les faits présentés par les héros de l’histoire sont impossibles, ne voit pas le retournement de situation arriver ! Chapeau bas M. Mageau car vous m’avez eu : tel est pris qui croyait prendre. D’ailleurs ce pourrait être la devise de ce roman. Dès que j’ai compris où vous souhaitiez en venir, ma fascination pour la fin de ce roman n’en a été que plus accrue : il me fallait le terminer rapidement.

Par un savant mélange entre récit sur le chantier de fouilles, conférences scientifiques, et traduction des archives retrouvées dans les grottes abritant cette espèce, l’auteur fait basculer le lecteur lorsque ce dernier comprend la clé de ce roman : le temps !

Le temps est en effet la base de ce récit et nos certitudes sont basées dessus, mais elles vont être mises à mal par ce roman. Et le temps file dans ce récit ! C’est donc un roman qui va bouleverser vos certitudes et mettre à mal vos neurones que l’auteur propose.

Le seul bémol que j’émettrais est la lourdeur du texte, due à un nombre trop important de répétitions dans le texte qui aurait pu gagner à être plus épuré de ce point de vue-là. Cependant, l’intrigue et la recherche de la compréhension de l’histoire, suscitée par ce que j’ai appelé précédemment à tort les « incohérences », prend le pas sur ces lourdeurs et rend ce roman addictif, tant pour le lecteur que je suis que pour le spécialiste.

N’hésitez pas, vous passerez un bon moment de lecture avec ces personnages attachants, aux sentiments et réactions réels, humains.

Publicités
Cet article a été publié dans Mes lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s