3ème avis pour Le Rédempteur T0 : le secret de la bête d’Angles.

1 couv redempteur T0

Vous pourrez retrouver cette chronique ici :

http://aelynah.skyrock.com/3235047669-Le-Redempteur-tome-0-le-secret-de-la-bete-d-Angles-de.html

Je découvre avec ce premier tome un auteur et une série dans le style fantastique et Steampunk.
Je découvre aussi une jeune maison d’édition : les Editions Boz’Dodor, qui a, de par sa localisation, une place à part dans mon cœur puisqu’elle est située dans ma ville de naissance.
Cette nouvelle nous amène à faire connaissance avec le père Martin, envoyé de Sa Sainteté dans un petit bourg de campagne.
Les descriptions de l’auteur sont détaillées et presque vivantes surtout lorsqu’il parle des gargouilles. Ces éléments de décoration des édifices religieux sont toujours synonyme de mystères et de frissons. Et celles présentent ici ont la particularité d’avoir été forgées ce qui leur donne en supplément un côté plus sombre et plus mystérieux.
Il ne nous faut que quelques paragraphes pour découvrir la raison de la venue du père Martin mais aussi que celle-ci mandatée par le Saint-Père ne plait pas forcément à tout le monde.
L’ambiance suspense est posée.
Une bête monstrueuse sévit depuis plusieurs mois dans la région et semble échapper à toute poursuite et même survivre à toute attaque. Elle a été surnommée la malebête et a déjà fait plusieurs victimes.
Le père Martin est là pour faire ce qui n’a pas encore été fait, s’en débarrasser et son assurance, son aplomb sur ses chances de réussite ainsi que sa morgue pour mettre les points sur les i n’est pas du goût des connétables en place.
Un seul regret dans cette nouvelle, que ce soit justement une nouvelle et donc qu’elle soit si courte. La découverte de la bête, les secrets révélés et l’enquête du père Martin aurait pu être plus développés afin de nous tenir en haleine plus longtemps. Car l’auteur a la plume sûre du romancier à suspense en nous narrant cette nouvelle.
Pas de blancs, pas de temps morts, juste un final trop vite consommé pour avoir laisser au lecteur le temps de s’investir totalement.
Nous y sommes cependant suffisamment pour en redemander. Et savoir que le tome 1 est sorti depuis peu est un régal dont je compte bien me délecter rapidement s’il est tout aussi intéressant et attractif que ces quelques pages trop vite lues.
Vous l’avez donc compris, le père Martin a fait une émule et je compte bien suivre ses aventures prochainement. Car le peu que nous avons aperçu de lui me laisse curieuse de son rôle réel pour l’Eglise et ses implications dans la chasse au surnaturel. Un certain nombre de questions se bousculent et méritent réponse et je compte bien les obtenir avec la suite de ses aventures.

Publicités
Cet article a été publié dans Le Rédempteur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s